Te ata o hiva, symbole de solidarité et de développement économique

Te ata o hiva, symbole de solidarité et de développement économique

L’esprit de solidarité a encore regné dans les îles Marquises. Le samedi 3 décembre 2016 à 10H du matin, la commune de Hiva Oa a accueilli la navette Te ata o hiva dans toute sa tradition aux sons des pahu (tambours), aux Mave mai (accueil oral chanté) et aux Haanaunau (incantation aux dieux pour la protection).

L’accueil était un événement solidaire car les administrés des communes voisines, Tahuata et Fatu Iva, les engagés du service civique de la CODIM, le comité du tourisme de Hiva Oa et les services du Pays ont contribué à l’organisation de cet accueil. Lire +

Vers une aire marine protégée

L’écosystème marin des Marquises, de par son état de préservation presque intact,peut constituer une référence scientifique mondiale. Protéger cet espace maritime rare et préserver cet équilibre unique, tel est la démarche des élus marquisiens, qui ont adopté à l’unanimité, en conseil communautaire en juin 2012, le principe de la création d’une Aire Marine Protégée (AMP) unique, englobant tout l’archipel des Marquises.

Lire +

La culture, l’art et l’artisanat

La culture, l’art et l’artisanat

marquises18Un riche patrimoine culturel

Dans les temps anciens, quasiment chaque vallée avait son clan avec à sa tête un chef, des prêtres inspirés par les dieux, des guerriers qui défendaient leur territoire. De cette époque traditionnelle, il reste dans toutes les îles des Marquises, les vestiges des me’ae, ces sites sacrés, vénérés et protégés par le puissant tapu où l’on procédait autant aux offrandes qu’aux sacrifices. Encadrés de végétation, dont les gigantesques banians sacrés, ils font la richesse du patrimoine culturel des Marquises et font l’objet de la démarche d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Lire +